samedi 2 novembre 2013

Le sens du temps

En astrophysique, loi de croissance de l'entropie a été reprise par William Thomson dans le cadre d'une théorie qui dit que l'univers (considéré comme un système clos, ce qui reste à prouver...) évolue inéluctablement vers sa mort thermique, c'est à dire vers un état homogène où toute l'énergie mécanique aurait été dissipée.
Il ne serait donc plus capable de produire de mouvement et donc de vie...

Le big-bang serait donc un point de départ d'intense énergie et d'entropie très faible.
Depuis cet évènement, l'entropie de l'univers ne ferait qu'augmenter, rendant l'énergie inutilisable, faisant tendre l'univers vers le "désordre", l'homogénéité et une température uniforme.

Plus le temps avance (le temps avance-t-il ou est-ce nous qui avançons dans le temps ?), plus l'énergie se dissipe et donc se dégrade au cours du temps (le temps a-t-il encore cours ?)

Mais qu'est-ce que le temps ? Le temps peut-il s'inverser ?
Au niveau des lois fondamentales de la physique, rien n'empêche d'inverser le temps, c'est à dire de transformer "t" en "-t":

Dans toutes les équations de la physique (mécanique classique, relativiste mais aussi quantique), le temps intervient au carré (t x t), ce qui fait qu'au niveau microscopique, quantique et même en physique classique (lois de Newton), y compris relativiste (Einstein), toutes les transformations sont réversibles:
Peu importe, dans toutes ces lois, si t (le temps) est positif ou négatif. Ces lois sont symétriques par rapport au temps:

En résumé, en physique classique, la plupart du temps, le temps n'a pas de sens !

Avec la relativité, Einstein en a même fait un élément de la géométrie de l'univers en affirmant qu'il n'est qu'une simple dimension...
Pourtant, Einstein lui-même affirmait l'impossibilité des voyages dans le temps, puisque cela violerait le principe même de la rationalité scientifique, entièrement gouverné par le principe suivant lequel la cause doit précéder l'effet.
Dans cet espace à 4 dimensions, il semble qu'on ne puisse donc que descendre les pentes de l'espace temps (mais pas les remonter)....

La thermodynamique est la seule branche de la physique qui énonce des lois ou le temps n'est pas réversible.
La loi d'accroissement de l'entropie est considérée comme la loi qui donne une direction au temps car elle décrit des transformations asymétriques par rapport au temps, c'est à dire irréversibles.
On dit que l'entropie est l'explication de la flèche du temps...

Source:  "Les tactiques de Chronos" - Etienne Klein

4 commentaires:

  1. La prochaine fois que ma maman me demande de ranger ma chambre, je lui répondrai que l'entropie ne fait qu'augmenter. Le désordre est inéluctable. L'univers tend vers le désordre, et je ne veux surtout pas le contrarier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il suffit de regarder l'état de la chambre de mes enfants pour constater que l'entropie de ce système physique (chambre+enfant) ne fait qu'augmenter...
      Mais comme le prétend la théorie de l'information (voir article précédent), ce désordre apparent ne cacherait-il pas un ordre insoupçonné ? J'ai l'impression que cette impression de désordre ne fait que refléter mon manque d'information concernant le système d'organisation de mes enfants car dès que je veux y mettre un semblant d'ordre, on me fait comprendre que je dérange quelque chose...
      D'ailleurs, j'ai personnellement horreur que quelqu'un d'autre range les affaires qui se trouvent sur mon bureau, car je n'y retrouve plus rien...

      Supprimer
  2. Einstein affirmait peut-être que le temps n'était pas réversible mais son compère Gödel a quand même utilisé les équations relativistes pour former les Univers de Gödel où le temps peut boucler sur lui-même. Bon, pure réthorique ceci étant. Pas de De Lorean en vue.
    En même temps, on peut très bien considérer le temps de la physique comme artefactuel et c'est notre conception qui est seule valable (où l'inverse ...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A ce bon vieux Marty Mac Fly !
      En tous les cas, il me semble que la physique deviendrait subitement moins virtuelle si ses lois savaient expliquer pourquoi on ne peut que vieillir et jamais l'inverse (sauf dans le superbe film "L'étrange histoire de Benjamin Button")...

      Supprimer